Convivialité, techniques et urbanisations

Ce carnet de recherche a pour objet de présenter les activités du thème « Techniques et convivialité : la fabrication des environnements urbains » du quadriennal de l’UMR 5600 Environnement Ville Société Cette unité comprend principalement des géographes et des urbanistes autour des questions urbaines et environnemental. Ce thème regroupe des travaux de recherches qui traitent de la ville à partir des objets et dispositifs techniques qui la constituent en environnements urbains. Ces dispositifs sont multiples et divers : bâtiments, voiries, chaussées, automobiles, lotissements, candélabres, espace public urbain, etc. Ils résultent de l’activité de fabrication relevant principalement du génie civil, de l’architecture et de l’urbanisme. Le thème « Techniques et convivialité » privilégie l’observation des modalités de fabrication et de mobilisation dans l’activité sociale des dispositifs techniques. Il intéresse les processus d’urbanisation, notamment pour la période contemporaine, à partir de la double massification des gens et des objets. Il vise à mieux connaître l’évolution des formes d’urbanité et de la morphologie sociale (entendue, au sens de Marcel Mauss, comme ensemble technique, politique, social et urbain). Les terrains mobilisés varient de la ville contemporaine à la ville du XVIIe siècle, de dispositifs simples à des dispositifs plus compliqués procédant de l’échelle du quartier ou de la ville : bâti, voirie, espaces publics urbains, éclairage urbain, propreté urbaine, transports, réseaux d’adduction et d’assainissement de l’eau, logement, lotissements, « écoquartiers », etc.
Ce carnet participe à l’animation de ce thème en rendant compte des séminaires organisés dans ce cadre et en constituant une archive ouverte des publications et autres productions de l’UMR qui lui sont liées. Les séminaires organisés sont de deux types :

  • des séminaires « internes », qui concerne les membres de l’UMR et visent à partager et confronter les différentes approches qui existent au sein de l’unité sur les mêmes objets (par exemple, la nature) ;
  • des séminaires « invités », qui se structurent autour de l’intervention d’un chercheur extérieur à l’UMR et qui interroge la problématique du thème à partir d’une position décalée – par exemple en mobilisant des cadres d’analyses ou des terrains absents au sein de l’unité.